top of page
Rechercher

L'étape à ne pas zapper dans un rééquilibrage alimentaire : la phase de stabilisation

Félicitation, votre objectif de poids est atteint. Il faut maintenant STABILISER et éviter le redoutable effet yoyo. Vos nouvelles habitudes alimentaires acquises lors des phases précédentes vont vous aider et vous pourrez vous autoriser quelques écarts.


La durée de cette phase sera égale au temps que vous avez mis pour atteindre votre poids de forme.


La phase de stabilisation constitue donc une nouvelle étape vers une alimentation équilibrée pour laquelle vous pourrez augmenter: les quantités de féculents, les matières grasses (sans exagérer) et les petits plaisirs.


Le but est de trouver vous même le point d'équilibre afin de maintenir un poids stable, mais également combler votre faim et raisonnablement votre gourmandise.


Continuez à vous peser une fois par semaine.


La première semaine:


Si vous avez perdu du poids: en effet il est possible d'en perdre encore un petit peu en début de stabilisation, assurez vous de bien consommer les repas prévus sans vous restreindre davantage.

Si votre poids est stable, c'est parfait, ne relâchez pas le suivi.

Si vous avez repris du poids, la stabilisation est une étape clef, gardez bien un oeil sur votre alimentation mais ne considérez pas qu'un delta de 200g comme une prise de poids.

En cas de reprise de 2 kilos, il est impératif de prendre rendez vous chez votre conseiller en nutrition pour refaire un bilan avant que la prise de poids ne devienne trop importante.


Comment composer mes repas en phase de stabilisation?


L'équilibre!libre alimentaire est basé sur une juste répartition des différentes catégories d'aliments.

Généralement un petit déjeuner doit comporter une source de céréales, un apport en matière grasse et une boisson. Eventuellement une portion de fruit et/ou une source de protéine.

Le déjeuner et le diner doivent comprendre une source de protéine, une source de légumes, une source de céréales et un apport en matière grasse.


Il reste la famille des produits sucrés qui n'est pas indispensable à notre organisme, il faut la doser avec parcimonie.


En résumé, faites vous plaisir en cuisinant varié!


Inutile de vous rappeler que la consommation d'alcool, de boissons sucrées, d'aliments gras, sucrés et salés et ultra transformés, les produits laitiers, le sel, la charcuterie sont à réduire évidemment.


Augmentez la consommation de fruits et légumes, les légumineuses, et l'activité physique.


Allez vers les féculents complets, le poisson, l'huile d'olive et de noix, et n'oubliez pas les graines et les herbes qui sont vos alliés minceur.

Consommez régulièrement des aliments de saison, si possible de proximité, variez le plus possible votre alimentation.


Limitez toujours la consommation de viande rouge à 500 g par semaine. Et continuez à boire beaucoup d'eau!

Pendant la phase de stabilisation, vous allez pouvoir vous faire plaisir avec modération. Limitez vous à deux écarts par semaine maximum!


Prévoyez toujours vos repas et cuisinez. Souvent le manque de temps peut vous pousser à manger sur le pouce ou à consommer des plats tout prêts.

Profitez du weekend pour mitonner des repas pour le reste de la semaine.


Toujours avoir des fibres dans son assiette: les fruits et légumes sont des alliés incontournables pour garder la ligne. Ils sont très riches en fibres ce qui favorise la digestion et le transit intestinal.

les fibres permettent de mieux faire circuler les graisses et de les éliminer. Consommez en à tous les repas!


La gestion des écarts: vous avez craqué lors d'un diner? reprenez une journée type de la phase perte de poids.


Si vous cumulez vos écarts la même journée? reprenez la phase d'attaque sur une journée.


N 'oubliez pas de pratiquer une activité physique régulière.





Posts récents

Voir tout