top of page
Rechercher

Pourquoi le vol en avion affecte-t-il nos habitudes alimentaires ?

Pour beaucoup de passagers, les voyages en avion sont systématiquement synonymes de fringales ou de troubles digestifs…


Pourquoi n'arrive t'on pas à contrôler notre alimentation lors de voyages en avion?


Premièrement à cause du stress auquel notre corps est soumis en raison de la pressurisation de la cabine. Notre système digestif s’en retrouve souvent affecté. Le fait de devoir courir pour ne pas rater son vol, la peur d’avoir oublié quelque chose, l’anxiété du passage de la douane ou simplement de prendre l’avion peuvent également être des facteurs de stress, qui est toujours mauvais pour notre digestion. Le stress fait que les niveaux de leptine, hormone digestive qui amortit notre faim, baissent. Nous devenons donc incapables d’arrêter de manger.

Deuxièmement, le fait de rester longtemps assis et de s’ennuyer pousse les passagers à manger, pour passer le temps. Les repas proposés à bord sont souvent trop salés et peu nutritifs, donc nous avons plus faim. En altitude, notre perception des odeurs est modifiée et celle du goût sucré et salé diminue de 30%, c'est pourquoi les concepteurs des plateaux repas rajoutent des exhausteurs de goût. Ce qui engendre un pic d'insuline qui provoquera une fringale, une envie de sucre.....


Tout ce qu’il faut éviter si l’on veut manger équilibré…


Quelles sont les solutions pour palier à ce problème?


Pendant le vol, il est important de s’hydrater, buvez de l'eau et surtout évitez les boissons gazeuses.

Evitez d'acheter des chocolats au Duty Free car vous serez tenté de tous les manger pendant le vol!

Ne prenez jamais un vol affamé, car cela augmenterait les chances que vous fassiez de mauvais choix alimentaires. Le timing est la clé. Si le vol est suffisamment court, essayez d’avoir un repas riche en nutriments à l’avance, idéalement à la maison. Ou essayez de prévoir suffisamment de temps pour vous installer à l’aéroport pour manger avant le vol. Un repas fait maison est bien meilleur que celui servi dans un avion. Si vous avez la possibilité d'emporter avec vous une salade composée, des tomates cerises, des noix et noisettes, des fruits, vous pourrez grignoter sainement pendant votre voyage.

Si le vol est plus long, il peut être intéressant d’apporter ses propres collations, ou d’en acheter une fois les contrôles de sécurité passés. Il y a parfois dans les aéroports des restaurants où vous pouvez manger équilibré!


Une ancienne hôtesse de l’air souligne de plus le fait que la température, l’éclairage terne de l’avion et les sons que les passagers entendent les incitent souvent à consommer des aliments trop sucrés ou trop salés. « Écouter de la musique classique peut nous orienter vers un meilleur choix alimentaire », conseille-t-elle.


Nous savons que ces règles peuvent être difficiles à appliquer en vacances, période de détente, alors ne vous prenez pas trop la tête, les vacances sont faites pour se faire plaisir ! Et pour ceux qui ne sauraient pas résister à un petit verre d’alcool pendant le vol accompagnez le d’olives ou de noix, c’est mieux, car cela évite que votre niveau de glycémie monte. Un bon conseil pour limiter les dégâts.

Mais la règle étant de toujours réguler le lendemain pour ne pas laisser les kilos s'installer.




Posts récents

Voir tout
bottom of page